Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rubriques





  

Recherche

26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 18:09

 

Les droits des enfants


 

 

par l'Imam al Habib Abdullah al 'Alawi al Haddad
dans Nasa'ih al-Diniya wal-Wasaya al-Imaniya


 

Et il est essentiel et préférable, pour les parents, d'aider leurs enfants à atteindre la droiture avec bienveillance, et d'arrêter d'insister de façon incommodante pour que leurs droits [ceux des parents] soient respectés; et faites un examen approfondi de cela. Particulièrement en ces temps où la piété filiale et les pieux se raréfient, où la désobéissance s'est répandu, et où les manques de respects sont innombrables. Par conséquent, si cela est accompli et que les enfants sont traités avec indulgence, ils seront saufs et préservés des méfaits de la désobéissance, et rien ne sera comptabilisé comme transgressions liées à ce monde et à l'au-delà. Et ils obtiendront une rétribution d'Allah et une généreuse récompense, et il n'y a rien de mieux et de plus parfait. Parmi les choses éternelles et supérieures se trouve la piété filiale des enfants. Il  (l'Envoyé d'Allah) salallahu 'alaihi wa salam a dit : « Qu'Allah fasse miséricorde aux parents qui assistent leur enfant à lui être fidèle »

Un avertissement capital d'entre tous les avertissements: prier contre (de maudire) leurs enfants désobéissants. En effet, cela accroit le mal, la perversion (fasadan) et l'impiété filiale, et une partie du mal résultant de cela se retournera  donc sur les parents dans ce monde. La supplication des parents est agréée, il est donc important d'appeler les bénédictions sur eux et non de lancer des imprécations contre eux. Il se peut ainsi qu'Allah, de par les bénédictions de ces supplications, améliore l'enfant. Ainsi revenir à la piété filiale profite aux parents, et par elle, ils seront apaisés, le succès sera accordé à l'enfant par la récompense dû à l'obéissance, il échappera aux méfaits de la déloyauté, et Allah est Celui qui guide et qui accorde la réussite.

Effectivement, les enfants ont des droits sur les parents. Il s'agit de subvenir à leurs besoins aussi longtemps qu'ils dépendent d'eux, de leur enseigner les convenances (adabs) [1], en leur donnant une bonne éducation. De leurs montrer également la bonne voie vers des comportements louables, des traits de caractères nobles et de belles qualités. Mais aussi en les préservant et en les protégeant de ce qui s'oppose à cela (ce qui a été mentionné).

Choisissez-leurs de beaux noms [2] et des mères bénies parmi les (femmes) pieuses, fécondes et belles, comme il a dit , 'alayhi salat wa salam [3]:

تخيروا لنطفكم الاكفاء
فان العرق دساس


 Il leur incombe également, d'être équitable entre eux dans la répartition des cadeaux , de ne pas céder aux penchants naturels ou aux passions du nafs, et de ne pas privilégier un enfant sur un autre.

Vital pour les parents et en tête des droits des enfants se trouve le fait d'embellir les bonnes manières et l'éducation dans le but de leur imprégner l'amour du bien et la connaissance de la vérité [4], la profonde importance des affaires de la religion, l'aversion des affaires de ce monde et la prédilection pour les affaires de l'au-delà. Quiconque néglige l'enseignement des bonnes manières (adabs) et de la bonne éducation, semant dans leurs cœurs l'adoration de ce monde et de ses passions, ainsi que peu d'intérêt pour les affaires de la religion – fera en sorte qu'ils deviennent désobéissants - il ne leur restera plus qu'à s'en prendre à eux mêmes. Les plus condamnables sont les négligents ! La désobéissance s'est considérablement propagée dans cette époque dû à l'insouciance que nous avons mentionné [5].




____________________



Notes:

[1] Adab a de nombreuses significations, c'est un mot difficile à traduire. Toutefois, beaucoup traduisent adab par: belles caractéristiques intérieures et extérieures.
[2] Outre le sens évident, il se peut également que l'auteur suggère de donner des beaux surnoms à nos enfants dans les moments de bonheur ou d'obéissance, en guise de louange et d'encouragements à l'enfant.
[3] Littéralement, ce hadith signifierai: "Choisissez ce qui convient pour votre nutfa, car certes les veines conspirent." Les mots du Messagers d'Allah salallahu 'alaihi wa salam ne sont pas seulements profonds dans leur language, mais aussi vastes en significations. Une précaution immense doit être adoptée quand on aborde des sujets de hadith. Il était donc adéquat de garder le texte arabe pour cette narration particulière, et nos 'Ulema devraient être consultés pour plus de précisions. Quant à extraire ce qui peut être dit par la déclaration précédent le hadith, nos 'Ulema du Hadith mentionnent que souvent les bons et mauvais traits de caractère, extérieurs comme intérieurs, physiques et spirituels sont hérités des parents. Aussi, on doit prendre soin quand on choisit une épouse quant à ses futurs enfants, car ces traits se transmettent à travers les générations. Et Allah sait mieux.
[4] Ma'rifat al haqq, peut également signifier: la connaissance d'Allah.
[5] Dans le chapitre sur l'insouciance du même livre.



traduit du site: http://www.marifah.net/articles/RightsofChildren.pdf

Partager cet article

Repost 0
Published by 'Abd al Batin - dans Se rapprocher d'Allah
commenter cet article

commentaires