Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Rubriques





  

Recherche

/ / /

 

 I-Les ablutions

A-L'eau des ablutions.

1-L'eau pour se purifier

Elle peut provenir de la mer, de la pluie, de la neige ou des puits tant que sa couleur, son goût et son odeur n'ont pas changé. Si l'eau contient du sel, du sable et de la mousse, elle est toujours considérée comme pure.

 Il ne faut pas que cette eau contienne d'impuretés.

 

2-Les impuretés

On peut classer les choses en 4, on distingue :

Tout ce qui est minéral : est pure, même les cendres d'êtres vivants ou la fumée.

Tout ce qui est vivant : est pure, même les chiens et les porcs, ainsi que tout ce qui provient d'eux tel que leur salive, leur larme, leurs œufs...

Tout ce qui est issu des êtres vivants :

-les urines et excréments :

-appartenant à des humains, est impur.

-appartenant à des animaux comestibles pour les musulmans, est pur

-appartenant à des animaux non comestibles est impur

-le sang : est impur, ainsi que le pue.

-le lait :

-appartenant à des humains, est pur.

-appartenant à des animaux comestibles pour les musulmans, est pur

-appartenant à des animaux non comestibles est impur

-les poils et la laine sont purs

 

 

B-Les obligations des ablutions

L'intention (nia) : de se purifier pour accomplir une prière obligatoire. Il s'agit d'un acte du cœur qui peut se faire au début des ablutions mais nécessairement avant de commencer à laver le visage.

Le lavage du visage (rasl el wajh): en longueur, depuis la base des cheveux jusqu'au menton et en largeur,entre les 2 oreilles, sans négliger les rides, entre les narines et à travers la barbe tant qu'elle n'est pas abondante

Laver les bras jusqu'aux coudes et entre les doigts (rassl el yadine ma' al mirfaqaïne)

Frotter la tête du front (la base des cheveux) vers la nuque (mash erass)

Laver les pieds jusqu'aux chevilles et entre les orteils (rassl erijlaïne ma'al ka'baïne)

Frotter avec la main les endroits désignés (a dalk)

Se laver sans laisser d'intervalles (al fawr)

 

C-Les actes recommandés (sounna) des ablutions

Se laver les mains 3 fois avant de les mettre dans le récipient (rasslul yadaïn qabla idkhalihima fil ina)

Se rincer la bouche (el madmada)

Renifler l'eau (al istinechaq)

Rejeter l'eau des narines (al istinefar)

Passer la main humide de la nuque vers le front (radul yadaïne fi masshi rass)

Utiliser une eau nouvelle pour laver les oreilles (tajdidul ma'i li masshil udunaïne)

Laver les oreilles en y faisant entrer les 2 index et essuyer leur extérieur par les pouces (masshul udunaïne)

Respecter l'ordre des obligations (tartibul faraïd)

 

D-Les actes méritoires dans les ablutions

Au commencement, dire « bismillah »

Faire ses ablutions dans un endroit pur

Utiliser le minimum d'eau

Tout faire par 3 fois sauf la tête et les oreilles

Commencer par laver le début de l'organe concerné (ex : commencer par les mains lors du lavage des bras...)

Se frotter les dents avec le siwak ou l'index

Respecter la direction de la qibla

Commencer par les membres droits

Faire do'a à la fin des ablutions

S'abstenir de parler pendant les ablutions

Respecter l'ordre des actes sounnas

 

E-Ce qui annule les ablutions (nawaqidh al wudu)

Toute évacuation par les voies naturelles :urine, selles, gaz, tous les écoulements issus des appareils génitaux féminins et masculins : liquide prostatique, liquide séminal, liquide spermatique, sang matriciel, glaire.

Le fait de toucher une personne pour rechercher une jouissance

Le fait de toucher son propre sexe par contact direct

La perte de conscience par évanouissement et sommeil profond

Le doute quant à avoir ou non ses ablutions

 

F- Ce qui est interdit de faire pour celui qui n'a pas ses ablutions

Prier et tourner autour de la Kaaba

De toucher ou d'écrire ne serait-ce qu'un verset du Coran, même par dessus un tissu. Par contre :

-si la personne apprend ou enseigne le Coran, il lui est permis de toucher le Coran, même privée de ses ablutions, même pour les femmes indisposées en période de règles ou de locchies.

-si le Coran est intégré à des hadiths ou un tafsir ou une traduction, on peut le touche


 

Revenir au sommaire.

Partager cette page

Repost 0
Published by